Programmes de 1er cycle

Vous avez un intérêt marqué pour l'Asie? Vous êtes intéressé, curieux, passionné par un ou plusieurs pays de ce continent, par des cultures, des langues, des courants religieux et des sociétés en pleine effervescence? Vous avez envie d'en savoir plus sur cette région incontournable dans les dynamiques mondiales?

Les programmes du Centre d'études de l'Asie de l'Est (CÉTASE) sauront assouvir votre soif de connaissances.

Les cours de langue (chinois, japonais, coréen) font partie intégrante de tous les programmes du CÉTASE. L'apprentissage d'une langue asiatique est essentiel à la compréhension d'un pays – voire d'un continent – et constitue un atout de taille pour qui la maîtrise.

Notons à ce titre qu'on estime à quelque 900 millions le nombre d'individus qui parlent le mandarin à travers le monde!

 

 

Responsable de programmes
Bernard Bernier

Un cadre d'apprentissage idéal

Le Centre compte des enseignants et spécialistes parmi les plus réputés des milieux universitaires francophones.

Ensemble, ils possèdent les compétences permettant de contextualiser les nuances et aspects fondamentaux qui façonnent le continent asiatique, et ce, dans tous les domaines d'importance :

  • Histoire
  • Économie
  • Littérature et cinéma
  • Philosophie
  • Géographie
  • Anthropologie
  • Politique, etc.

Les cours et différents programmes incluent également un encadrement ainsi que de nombreuses activités optimisant les apprentissages : stages, séjours linguistiques en Asie, pratique de la langue, projections cinématographiques, etc.

Au baccalauréat en études asiatiques, le CÉTASE vous donne l'occasion de suivre jusqu'à 12 cours (36 crédits) de langue de tous niveaux!

Découvrez les cours offerts au CÉTASE pour chacun des trimestres.

Perspectives d’emploi

À la différence de certains départements ou écoles, les programmes du Centre d'études de l'Asie de l'Est ne débouchent pas directement sur un métier prédéterminé.

Ils mènent plutôt à divers domaines propres aux relations internationales, où une fine connaissance des cultures et langues asiatiques est de mise. Les possibilités d'emplois sont avérées, et un nombre croissant de diplômés en études asiatiques accèdent à une multitude de postes, et ce, sur plusieurs continents.

Parmi les diplômés du CÉTASE, on compte par exemple :

  • un coordonnateur (volet environnement) de projet investi dans une collaboration intergouvernementale de Statistique Canada et du Bureau national de la statistique de Chine;
  • une présidente de firme-conseil travaillant dans le développement d'affaires en Chine;
  • un chercheur institutionnel ayant étudié les problèmes de jeu au sein de la communauté chinoise de Montréal;
  • un docteur en littérature chinoise (Yale) prêtant ses talents au National Consortium for Teaching about Asia, aux États-Unis.

Les programmes du CÉTASE visent à fournir des outils linguistiques, théoriques et pratiques qui permettront non seulement d'accéder avec succès à des études supérieures dans plusieurs domaines, mais aussi d'intégrer un marché du travail nouant des liens grandissant avec l'Asie.

Selon plusieurs spécialistes, l'ouverture des frontières, la démocratisation du tourisme, la croissance des échanges et partenariats économiques, de même que l'accessibilité et la multiplication des modes de communication, feront de l'Asie le continent marquant du 21e siècle.

La Chine représente aujourd'hui le 2e partenaire commercial du Canada. Plus de 7 % des échanges au pays se font avec la Chine. Les investissements entre les 2 pays ont également progressé depuis 2005, atteignant près de 19 milliards en 2010. Qui plus est, durant cette même période, l'exportation de produits canadiens vers la Chine a augmenté de plus de 80 %.

Souvent combinés à des diplômes de cycles supérieurs de disciplines complémentaires, les programmes du CÉTASE, donnent accès à des emplois aux horizons professionnels variés :

  • affaires publiques;
  • journalisme;
  • communications interculturelles;
  • relations internationales et diplomatie;
  • commerce international;
  • développement communautaire;
  • traduction, etc.

Les diplômés peuvent œuvrer, par exemple, au sein :

  • des ONG;
  • de l'Organisation des Nations unies;
  • d'organismes internationaux régionaux;
  • des gouvernements et ministères (Affaires étrangères et Commerce international, Immigration et Communautés culturelles, Agence canadienne de développement international, etc.);
  • des consulats et ambassades;
  • des entreprises privées;
  • de sociétés d'information, d'édition, d'archives et de documentation spécialisée, etc.